AMÉLIORER SA TECHNIQUE DE PÉDALAGE

Dans le "dur", on dit parfois d'un coureur  qui se déhanche, qu'il "pédale carré". Bien pédaler n'est pas naturel, il faut toujours réapprendre ce geste pour réussir à "pédaler rond". Par conséquent, un des points essentiels à travailler pendant la période de reprise est la technique de pédalage.

Comment faire pour l'améliorer ? D'abord, observer sa gestuelle au travers d'un exercice simple qui consiste à pédaler d'une seule jambe et voir si on arrive bien à faire remonter la pédale une fois en bas. Si on éprouve des problèmes à accomplir cet exercice, si le geste ne semble pas naturel, c'est que la technique de pédalage n'est pas parfaite. D'après gerard, la plupart des coureurs cyclistes font travailler essentiellement les quadriceps (ils poussent sur la pédale) et très peu les ischios-jambiers (ils ne tirent pas assez). Il faut donc travailler spécifiquement. 

Le but d'un tel travail est d'optimiser l'utilisation de ses capacités, de rééquilibrer la charge sur les différents muscles. Il faut les faire intervenir tous. Ainsi, la charge de travail demandée à chaque muscle sera moins importante pour la même efficacité et le rendement plus élevé.

Pour améliorer la technique, gérard conseille d'accomplir régulièrement de petits exercices d'"unijambiste". Sur une distance de 300-400 m, avec un braquet moyen, il faut pédaler uniquement avec une jambe. Cet exercice se pratique lors de séances courtes, ou au début d'une séance de foncier, après un échauffement. Il se répète 2 ou 3 fois sur chaque jambe, en alternant la gauche et la droite, et en insistant sur l'action de tirer sur la pédale. Ensuite, on enchaîne sur la séance de foncier. Il faut alors effectuer un travail mental : toujours penser à enchaîner les deux mouvements, pousser et tirer. En le faisant régulièrement, cet enchaînement devient naturel : on l'intègre dans le pédalage et on n'a plus besoin d'y penser pour le faire.

Mais gérard m'a également précisé que plusieurs autres facteurs entraient en compte pour bien pédaler. Tout d'abord, l'endroit où le pied est posé sur la pédale, qui dépend de la position de la cale sous la chaussure. Le pied ne doit être ni trop en avant, ni trop en arrière. Cela dépend du niveau du cycliste (un coureur professionnel va avoir tendance à reculer plus son pied parce que sa selle est plus haute et qu'il peut emmener de gros braquets) et de ses sensations. Dans tous les cas, l'articulation du gros orteil, c'est-à-dire l'endroit où se termine la plante du pied et où commence le gros orteil, doit être au-dessus de l'axe de la pédale ou en avant de celui-ci. Ensuite, il faut faire selon ses sensations.

L'orientation du pied est, elle aussi, essentielle. L'important est surtout de ne pas contrarier le pied, il faut faire en sorte, en réglant les cales sous les chaussures, de respecter l'orientation naturelle du pied. Enfin, pour pédaler au mieux, la chaussure doit être pile-poil à sa taille pour bien tenir le pied.

g.pe

Vous êtes ici : Accueil ASSOCIATIONS BATEGIN Consignes et conseils Technique de pédalage